logo-piodoki
piodoki-10 piodoki-30 piodoki-adobe4 piodoki-adobe-3 piodoki-chap
piodoki-chap2 piodoki-chap3 piodoki_Rosée_février_3 Piodokis_février_2016

Piodokis 2016

 

Présentation

Le projet Pioneiros do Quilombo s’inscrit d’abord dans le cadre d’un projet de construction écosolidaire. Les objectifs poursuivis sont l’échange culturel, le développement personnel, la conscientisation à l’écologie et au travail humanitaire par le biais d’une forme de tourisme ayant des retombées positives durables sur la région.

Un groupe de onze jeunes a séjourné au Brésil entre le 28 juillet et le 22 août 2016. Sur place, ils ont participé à un chantier de construction humanitaire en étroite collaboration avec un groupe de jeunes locaux.

Pendant les trois semaines qu’ a duré ce chantier, ces jeunes ont collaboré à la construction d’une salle de réunion communautaire selon les principes de la bioconstruction, c’est-à-dire en matériaux locaux et techniques traditionnelles.

Concrètement, ce Chapeu de sol (« chapeau de soleil » en français) de quatre mètres de rayon a été construit en adobe, en palmier et en bois natif certifiés. De la fabrication de murs en adobe (briques de terre séchées au soleil) au tressage de palmes pour le toit, en passant par la mise en peinture avec de teintes naturelles et le travail du bois pour la charpente conique, les participants ont été initiés à des techniques de construction aussi diverses que variées. Ils ont ainsi acquis une vue d’ensemble sur le processus complet de construction.

Toutes les activités ont eu lieu sur un seul et même site, ce qui présentait l’avantage de préserver l’unité du groupe tout en permettant à chacun(e) de s’investir selon ses possibilités.

Objectifs spécifiques du projet

Piodoki  poursuivait trois objectifs principaux :

    • Permettre à 11 jeunes de 15 à 22 ans d’œuvrer comme bénévoles, de s’investir dans la préparation et le financement d’un projet social, de mettre en œuvre leur esprit d’équipe et de gagner en maturité comme en humanité. Ce projet fut la rencontre entre deux cultures avec la possibilité pour les uns et les autres de développer notamment des compétences sociales et interculturelles si importantes aujourd’hui, dans une réalité qui devient de plus en plus internationale et demande à chacun de s’ouvrir à l’autre et à ses différences. Chaque jeune participant au projet a exprimé son engagement et s’est investi dans des jobs d’étudiants et activités lui permettant de financer son voyage.

    • Participer à l’insertion socio-professionnelle des adolescents et jeunes adultes kalungas en leur offrant une formation professionnelle en bio-construction. Ces jeunes ont été envoyés par divers acteurs de la vie sociale de Cavalcante : la paroisse catholique, l’organisme de promotion sociale de la commune, l’association Casa do Aprendiz (centre de formation reconnu au niveau national brésilien) et l’association Casa Abraço qui s’occupe des enfants défavorisés du quartier Novo Horizonte.

    • Abriter les enfants brésiliens, principalement kalungas, contre les intempéries lors de la saison des pluies, et contre le soleil lors de la saison sèche. Dans ce local, ils seront accueillis et des activités parascolaires leurs seront proposées. Ceci a pour but d’éviter que les enfants ne soient abandonnés, traînant dans les rues, à la merci des trafiquants de drogues et d’autres influences néfastes (prostitution, vols, violence).

Notre partenaire local, la Casa Abraço, association philanthropique et culturelle, organise des activités parascolaires et fournit un repas par jour aux enfants, grâce au financement des commerçants locaux. De nombreux jeunes qui ont grandi avec l’association sont désormais engagés dans la prise en charge des plus jeunes et l’organisation des activités. Le terrain sur lequel le projet écoconstruction solidaire a eu lieu avait été acquis en 2015 par la Casa Abraço.

C’est aussi la Casa Abraço qui était en charge de la gestion du chantier de construction et de la formation professionnelle des Kalungas.