Couture couturière1couturière3couturière-2 couturière-10 couturière-12 couturière-13
couturière-14 couturière-15 couturière-16 couturière-28 couturière-29 couturière-30 couturière-31
couturière-32 couturière-33 couturières-desfilado_casa_abraço  couturières réunion sans bords maison couturière

Costurando um mundo melhor

logo-couturièresUn projet d’Abram Lux et de l’Associação Para a Paz

Le projet Costurando um mundo melhor s’inscrit dans le cadre du développement durable et du commerce équitable. Il a pour objectifs de créer une confection coopérative et une école permanente de couture.

Dans ce contexte, les associations partenaires nourrissent le projet de former un groupe de couturières qui, à court terme, deviendront capables de produire des pièces de vêtement et d’artisanat destinées aux marchés local, national et international.

Ce partenariat crée les conditions nécessaires au travail avec la communauté locale et établit une première étape en direction de la commercialisation de la production d’artisanat
local.

Première phase : les ateliers

Actuellement, une petite structure existe, dans laquelle des ateliers sont organisés régulièrement. Lors de ces rencontres mensuelles d’une semaine, les apprenties-couturières apprennent à maîtriser les diverses techniques utiles et nécessaires à la réalisation de différents types d’artisanat qu’elles pourront ainsi commercialiser indépendamment, soit à leur domicile, soit en bénéficiant de l’infrastructure offerte par l’école.

Deuxième phase : école et coopérative

Vu les besoins réels sur place et le nombre croissant de candidates, le projet initial requérait un pas avant. Depuis septembre 2014, notre partenaire local met une maison à la disposition du projet. Avec ce nouveau siège, la nécessaire expansion devient une réalité concrète et le projet peut aller de l’avant.

Les participantes apprennent en produisant de l’artisanat. En commercialisant leur production, un retour financier immédiat devient possible. Dès qu’une couturière est formée, elle peut travailler chez elle et ainsi céder sa place à une nouvelle candidate.

L’écoulement de la production se fera dans les commerces locaux et au Luxembourg, par le moyen de bazars, de foires et d’expositions organisés conjointement aux présentations du projet. En outre, une boutique en ligne sera ouverte de manière à pouvoir toucher un large public globalisé.

Un parcours professionnalisant

L’équipe locale sera composée d’une coordinatrice administrative, d’une coordinatrice de production et d’une professeure de coupe et couture. Les cours de couture auront lieu trois fois par semaine et, les autres jours, les apprenantes recevront des consignes et du matériel chez elles.

Une fois par mois, les élèves participeront à un atelier supplémentaire comme, par exemple, finition au crochet, technique de bordage,  recyclage de tissus, peinture, etc.

Mensuellement, l’équipe technique définira un objectif d’apprentissage et de production en prévoyant différentes
sortes de produits, afin de permettre à chaque participante de
travailler selon son potentiel et son niveau de connaissance.

À la fin de chaque mois, un registre de toute la
production sera tenu à jour par toutes lesparticipantes. Chaque
article y sera inscrit avec son coût de production et son prix de
vente. Tout ce matériel sera acheminé vers la commercialisation en
quête d’une véritable autonomie ou viabilité du projet.

Les objectifs

    • Habiliter en
      coupe et couture dans un but d’augmentation du revenu familial,
      comblant du même coup les besoins domestiques en matière
      d’habillement.

    • Mettre en place
      un groupe de travail pour la production et la distribution
      collective des produits.

    • Structurer une confection coopérative
      toujours ouverte à de nouvelles candidates en  créant et
      développant une marque et une qualité commerciales.